Y a-t-il une littérature arthurienne norroise ?

17 février 2017, 10h15
Hélène Tétrel (Brest)

MISHA, s. de la table ronde (http://www.misha.fr/acces.htm)

Après avoir brièvement présenté les enjeux de la question et les problèmes de définition qu’elle pose, je ferai une présentation du corpus dit « arthurien » de la littérature norroise. Je mettrai en lumière ses deux caractéristiques principales : 1) le petit nombre d’œuvres traduites, en comparaison du corpus arthurien conservé et 2) l’inventivité précoce et durable des auteurs anonymes islandais qui ont réutilisé la matière de Bretagne à des fins propres.